Accueil ASCF Alice in Murderland de Kaori Yuki

Alice in Murderland de Kaori Yuki

6 Temps de lecture
7
0

:star: Alice in Murderland  – Tome 1 – de Kaori Yuki

alice in muderland kaori yuriNombre de pages :  192 pages
Éditeur :  Pika
Date de sortie : 1 juin 2016
Collection :  Pika Shojo
Langue :  Français
ISBN-10 :  2811622683
ISBN-13 :  978-2811622688
Prix Éditeur :  7,20 euros
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

La famille Kuonji possède l’un des plus puissants groupes industriels au monde. Lors de la traditionnelle tea party mensuelle, qui rassemble ses 9 enfants, la patronne du groupe, Olga, annonce solennellement qu’il est temps pour celui qui héritera du groupe de se distinguer de ses frères et sœurs : “À partir de maintenant, j’aimerais que vous vous entre-tuiez.” En plein chaos, alors qu’elle est en train de perdre la raison, la quatrième fille, Stella, se transforme en une magnifique jeune fille blonde vêtue d’une robe bleue et d’un tablier blanc… !

Mon avis :

Prenez l’histoire d’ “Alice au pays des merveilles”, ajoutez une pincée de code du Shojo, quelques gouttes de “Battle Royale” et un zeste d’humour. Secouez le tout et vous obtenez un manga plein d’énergie, orné d’une ambiance sombre avec un très bon graphisme.

Stella se rend, comme tous les mois, à la tea party mensuelle de sa famille, les Kuonji. Un rituel ennuyant mais qu’elle est obligée de suivre. Mais, chose inhabituelle, ils doivent tous se déguiser et, malgré ces réticences, Stella se retrouve avec le déguisement d’Alice. Alors que la réunion débute, une effroyable annonce plonge tout le monde dans un véritable cauchemar. Stella n’a pas le temps de se remettre que “le jeu” commence. Est-ce les frères et sœurs vont-ils devoir tous s’entre-tuer ? Est-ce que la seule solution pour Stella est de laisser “ sa part sombre”, s’illustrant sous les traits d’Alice, prendre les choses en main ?

Connaissant le style de la mangaka, Kaori Yuki, par sa série “Angel Sanctuary”, j’étais impatiente de voir cette nouvelle adaptation d’Alice. Le graphisme est très bon et sait être dans le bon ton lors des scènes de combat, d’humour et de tensions. La dualité, propre à chaque personnage, est aussi bien représentée. On retrouve donc avec plaisir “la patte” de l’auteur.

Quant à l’histoire, bien que nous ayons des éléments d’ “Alice au pays des merveilles” (le lapin blanc, le thé, la Reine, le Chapelier fou etc…), j’avais tendance à rapprocher Stella à l’Alice de “Madness Returns” pour le côté folie meurtrière. Et pour ce qui concerne l’ambiance, bien que sombre, il y’a quelques instant d’humour qui se matérialise à travers un étrange personnage,  Tsukito (je souriais à chacune de ses apparitions.). Ils allègent un peu la tension sans pour autant nous couper du jeu sordide auquel Stella est obligée de participer.

Il y’a  tout de même un point où je reste dubitative, le mélange des genres: des éléments de contes de fées font leurs apparitions (ex: le petit Chaperon Rouge). J’ai un peu peur que l’histoire se disperse et que l’on perde l’univers d’Alice.

Mais pour le moment, ce n’est que le tome 1 et il montre déjà le gros potentiel de cette série. C’est avec plaisir que je me lancerai dans le tome 2 pour suivre les aventures de Stella.

 

Très bon  

 Acheter ce livre sur Amazon

 

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par klolianebooks
Charger plus dans ASCF

7 Commentaires

  1. loticadream

    28 août 2016 à 9 09 49 08498

    J’aime beaucoup la mangaka, donc pour le coup, je serais curieuse de découvrir cette saga.

    Réponse

  2. […] ⭐ Chronique d’Alice in Murderland (Tome 1) […]

    Réponse

  3. […] […]

    Réponse

  4. […] […]

    Réponse

  5. aupaysdesophie

    27 juin 2017 à 21 09 00 06006

    Autant j’accroche pas avec les mangas mais là un remix d’Alice aux pays des merveilles ! Je demande a voir ! Il a atterit dans ma wishlist du coup

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Ce qu’il reste d’Elena Varvello

Ce qu’il reste d’Elena Varvello Nombre de pages :  272 pages Éditeur :  Le Mas…