Accueil ASCF La Cité d’Agora – Les Nébuleux de Lily Haime et Rohan Lockhart

La Cité d’Agora – Les Nébuleux de Lily Haime et Rohan Lockhart

10 Temps de lecture
1
0

:star: La Cité d’Agora – Les Nébuleux de Lily Haime et Rohan Lockhart

Les nébuleux La cité d'agora Lily Haime rohan LockhartNombre de pages :  432 pages
Éditeur :  MxM Bookmark
Date de sortie : 15 juillet 2016
Collection :  M/M
Langue :  Français
ISBN-10 : 2375740939
ISBN-13 : 978-2375740934
Prix Éditeur : 5,49 euros
Disponible sur Liseuse : oui 

Son résumé :

«  Quand deux hommes se trouvent…  »
Les rayons de soleil éclairaient ce jour d’hiver…
Kimon débarque à Jackson, au cœur du Mississippi, avec une seule idée en tête ; y rester le moins longtemps possible. Keeper entraîné, et particulièrement habile, il se lance à la recherche d’une Stray ; une âme vagabonde qu’il est missionné pour récupérer. Après des mois sur la route, à faire gronder le moteur de sa moto, il n’aspire qu’à une chose;  régler cette histoire au plus vite et retrouver son monde. Celui des Nébuleux.
«  Quand deux âmes se rencontrent… »
Seulement Kimon n’avait pas prévu de tomber sur Sullivan Murray, un journaliste free-lance, un humain étrangement intuitif,  un peu trop doué pour deviner les voiles derrières lesquels il est obligé de se cacher. Il n’aurait jamais cru, non plus, se laissait happer si facilement par ses yeux ambrés.  Et encore moins, trouver en lui quelques échos du passé.
Un jour après l’autre, de mensonges en vérités, Kimon et Sullivan avancent côte à côte sur un chemin escarpé ou ils vont devoir se comprendre et, plus que tout, apprendre à se faire confiance.
«  Quand deux monde se téléscopent… »

Mon Avis :

J’attendais ce tome avec impatience. Il s’agit en effet d’une écriture à quatre mains, celles de deux auteures qu’on ne présente plus dans l’univers de la romance m/m, Lily Haime et Rohan Lockhart. Elles nous livrent ici le premier tome d’une série paranormale nommée Les Nébuleux. Entre aventures, romance, suspens et secrets, les héros vont vivre de nombreux rebondissements, pour notre plus grande joie.

Le roman commence dans le feu de l’action lorsqu’un Keeper, un jeune sorcier dont le rôle est de capturer les âmes égarées qui troublent la vie des mortels, est chargé d’un nouveau cas qui l’envoie dans une petite ville nommée Jackson. Sur les lieux, Kimon va vite faire la rencontre d’un journaliste du nom de Sullivan, un jeune mortel qui ne cesse de le taper sur les nerfs mais de qui il se sent irrémédiablement proche. Chacun a dû mal à se lier aux autres mais cette relation qui se tisse est chaque jour un peu plus forte, parfois malgré eux. Leur relation est explosive et ne nous ennuie jamais. J’ai beaucoup aimé les caractères de Kimon et Sullivan, qui se ressemblent sur bien des points. Ils font preuve d’une grande franchise et n’hésitent pas à se laisser porter par leurs sentiments. Pourtant, leur fierté va parfois les empêcher de profiter au maximum de ce qu’ils ont.

S’en suit toute une intrigue autour de l’identité de Sullivan, que j’ai beaucoup aimée. On ne cesse de s’interroger sur sa véritable identité qu’on devine importante pour la suite de l’histoire. Le premier tome est surtout centré sur cette quête d’identité. C’est l’occasion pour nous d’en apprendre davantage sur les Nébuleux, ces êtres ayant tous un pouvoir fantastique, qui vivent principalement dans la grande cité d’Agora. Là, wizards, vampires, loups-garous vivent et se côtoient quotidiennement. Toute une partie du roman se déroule dans cette ville, ce qui est logique au vu du titre du roman, et cela nous permet de nous imprégner des lieux hauts en couleur de ce nouveau monde. Les deux auteures ont su ménager leurs effets afin de nous dresser le tableau d’un univers riche et limpide, ce qui est très appréciable.

Je n’ai eu de cesse de me demander comment ces deux auteurs ont réussi à écrire un roman à deux. Qui a écrit à quel moment ? Le roman étant construit selon une alternance de point de vue selon les chapitres, je pense que chaque auteur s’est concentrée sur un personnage. Néanmoins, c’est assez difficile d’en être sûre car les styles d’écriture se marient très bien ensemble et c’est assez vain de deviner qui a écrit quoi à chaque fois. Lily Haime nous envoûte toujours avec son écriture très poétique et puissante. Quant à Rohan Lockhart, la magie de ses mots nous atteint avec précision afin de nous livrer une histoire intense. Finalement, cela crée un style unique qui rend la lecture très fluide et agréable même si j’ai parfois senti que le roman s’essoufflait un peu, faute de passer trop de temps sur un évènement.

Bon, la fin reste abrupte, d’autant plus que le roman s’accélère dans les dernières pages. Pourtant, je n’ai pas refermé le livre avec un sentiment de frustration (même si j’ai hâte de connaître la suite). Au contraire, ce couple m’a tellement plu et les auteures ont vraiment pris soin de répondre aux questions principales que l’on se pose tout au long du roman, ce qui fait qu’on garde un excellent souvenir de ce roman lorsqu’on tourne la dernière page.

https://songedunenuitdete.com/wp-content/uploads/2013/09/excellent.gif?w=980

Acheter ce roman sur  Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Laulitta
Charger plus dans ASCF

Un Commentaire

  1. […] Notre Chronique sur Songe […]

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

C’était nuit en le solitaire Octobre, de T.J Klune

C’était nuit en le solitaire Octobre – Absynthe Tome 1, de T.J Klune Nombre de…