Accueil ASCF Cook and Love, de Katy Cannon

Cook and Love, de Katy Cannon

6 Temps de lecture
2
0

:star: Cook and Love, Katy Cannon

cook and love katy cannonNombre de pages :  288
Editeur :  Milan
Date de sortie :  20 Avril 2016
Collection : Milan Macadam
Langue :  Français
ISBN-10:  2745972677
ISBN-13:  978-2745972675
Prix Editeur :  13,50 €
Disponible sur Liseuse :  Oui

Son résumé :

Jeune fille renfermée depuis la mort de son père, Lottie est contrainte de rejoindre le club de cuisine de son lycée. Si elle s’y rend d’abord à contre-coeur, elle y prend peu à peu goût. Cuisiner lui plaît et il y a Mac, l’un des plus beaux garçons de l’école.

 

Mon avis :

J’avais déjà pas mal vu ce livre sur la blogo et ça faisait un petit moment qu’il me faisait de l’oeil. J’avais donc vraiment hâte de le lire, mais je dois avouer que ma lecture a été très mitigée. Certes, il y a plusieurs éléments qui m’ont vraiment plu mais il y en a aussi qui m’ont fait soupirer et lever les yeux au ciel.

Parmi ces éléments qui m’ont déplu on peut retrouver les personnages stéréotypés : la fille un peu paumée qui essaie de se reconstruire après un moment difficile, un bad boy, un marginal, une pimbêche et son acolyte, et puis une fille un peu timide. C’est vraiment le casting typique des personnages que l’on retrouve dans les trois quarts des livres anglophones qui se déroulent dans un collège. Il y a également ce couple fille modèle/ bad boy que je ne supporte plus, même si dans le cas présent le bad boy n’en est pas vraiment un.

J’ai vraiment eu du mal avec le côté niais de l’histoire, je n’ai pas vraiment eu l’impression qu’il y avait des rebondissements, un peu comme si on était dans une situation initiale tout au long du livre, seule la fin m’a paru plus vivante avec quelques légers retournements de situation. J’ai trouvé cela vraiment dommage, car cette histoire a vraiment un gros potentiel et elle aurait pu être vraiment originale et haute en couleur. Les problèmes de Lottie m’ont paru vraiment dérisoires, certes ça ne doit pas être facile à vivre mais on a également la sensation qu’elle se créée elle-même une grosse partie de ses problèmes. Après réflexion, je pense que cet aspect de l’histoire est destiné à faire passer un message au public visé, soit les jeunes adolescents qui ont entre 12 et 16 ans, le personnage ne cesse de se créer des problèmes avec ses mensonges pour protéger sa mère, on voit bien ici que le mensonge n’est pas toujours une solution. J’ai également trouvé cela un peu surréaliste la façon dont le corps enseignant s’occupe de la vie privée des élèves, allant jusqu’à contrôler les personnes que Lottie fréquente.

Cependant je dois admettre que ce livre est vraiment intéressant du point de vue de l’immersion dans le monde de la cuisine et j’aime beaucoup son côté double-fonction qui allie récit et recette de cuisine, car une fois le livre terminé, il peut encore servir de livre de recettes. J’ai également trouvé qu’il s’agissait d’une de belle démonstration d’entraide et je pense que rien que pour ça je donne au moins la moyenne à ce livre.

Moyen

Acheter sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par 
Charger plus dans ASCF

2 Commentaires

  1. La Fête des mots

    27 juillet 2016 à 16 04 12 07127

    Personnellement, j’ai bien aimé le roman. C’est vrai qu’il y a des facilités mais je trouvais que les problèmes que Lottie se crée sont en lien avec les ados de son âge. les apparences avant toutes choses.
    Concernant le corps enseignant, il y en a qui font ça. Ils sont rares mais ça existe. Je pense que la culture de son pays y est pour quelque chose.
    Mais je suis d’accord sur les stéréotypes même si ça ne m’a pas gêné outre mesure.

    Réponse

  2. clairebelgato

    6 août 2016 à 11 11 07 08078

    J’ai quand même envie de le lire, par curiosité 🙂

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Au dodo, petit singe ! de Carles Ballesteros

Au dodo, petit singe ! de Carles Ballesteros Nombre de page : 14 pages Editeur : Casterman…