ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESNathan JeunesseROMANS JEUNESSE

Je m’appelle LIVRE… de John Agard

Je m’appelle LIVRE et je vais vous raconter mon histoire de John Agard

Je m’appelle LIVRE… de John AgardNombre de Pages : 135
Éditeur : Nathan
Date de sortie : 2 janvier 2015
Collection : Romans Grand format
Langue : Français
ISBN-10: 2092556754
ISBN-13: 978-2092556757
Prix Éditeur : 13,90€
Disponible sur Liseuse : NON

Son résumé :

Des tablettes sumériennes à l’arrivée de l’e-book, Livre présente avec beaucoup d’humour son autobiographie. Et sa vie se lit comme un roman ! Les 20 petits chapitres se savourent comme des friandises : Livre nous apprend qu’il a eu sa période rock and roll pendant des siècles, que grâce aux Romains il a eu un dos en bois, que les moines l’ont enluminé au Moyen Âge, qu’il a un faible pour la lettre « P » -celle qui « évoque tant de bons moments de sa vie » : papyrus, parchemin, papier, presse d’imprimerie, poche, publication… et aussi qu’il a une capacité de résistance et un vrai sens de la famille avec son frère, e-book !

Mon avis :

Quand j’ai reçu ce livre jeunesse j’ai tout de suite pensé qu’il s’agissait d’un bel objet. La reliure est élégante et agréable au toucher, on prend plaisir à le feuilleter dans un premier temps, à découvrir les belles illustrations de Neil Packer et les quelques citations encadrées en lien avec le thème.

Le héros est donc le livre lui-même, s’exprimant à la première personne il nous fait découvrir sa naissance à travers l’oralité puis son passage à l’écrit, des tablettes d’argile à l’imprimerie jusqu’aux dictatures qui lui ont voulu du mal. On apprend tout en lisant et l’on apprécie les notes d’humour glissées ici et là.

Ayant poursuivi des études littéraires dans les métiers du livre, je peux vous dire que j’aurais apprécié avoir un petit livre aussi sympathique à disposition pour introduire et résumer dans les grandes lignes mon interminable cours d’Histoire du livre.

A mi-chemin entre le roman et le documentaire, le style de John Agard n’est pas extraordinaire mais adapté à un jeune lectorat, il a le mérite de ne pas nous perdre et de ne pas transformer l’exercice en cours d’histoire.

Extrait :

Quand j’étais tablette d’argile,
n’étais-je minéral ?
Quand j’étais papyrus,
n’étais-je pas végétal ?
Quand j’étais parchemin,
n’étais-je animal ?
Pourquoi m’inquiéterai-je
de devenir digital ?

Je regrette cependant la fin de l’ouvrage qui est pour moi une maladresse. En lisant cette citation je me suis dit que l’auteur avait tout compris aux mutations du livre et pourtant au moment d’aborder l’e-book il cesse de parler à la première personne et considère celui-ci non pas comme le livre lui-même sous une autre forme physique mais l’e-book est plutôt comme un cousin.

Quel dommage ! Le livre est « je » quand il est argile, quand il est volumen, quand il est parchemin mais pas quand il est numérique ? Là il est « autre ». Pourquoi avoir marqué la différence ?

Le lecteur sort alors du roman et comprend que le narrateur n’est non pas le livre lui-même mais bien une personne ayant vécu aux 20ème et 21ème siècles. Vaste débat sur la matérialité du livre…

Pour les amoureux de la lecture et des livres ou tous les petits curieux à partir de 10 ans, également un bel objet à offrir.

Très bon

Acheter ce livre sur Amazon

Tags
Voir Plus

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils