ASCFAventures & PassionsLES CHRONIQUES DE ROMANSLES COUPS DE CŒUR DE SONGELES LIVRESROMANCE HISTORIQUE

Il Etait Une Fois Tome 4 : Une Si Vilaine Duchesse de Eloisa James

Je dois bien avouer que j’attends toujours avec une certaine impatience la suite de ces détournement de conte écrit par Eloisa James. Ce nouveau tome se penche sur le conte du « Vilain Petit Canard«  revisité à la sauce romance historique.

Il Était Une Fois Tome 4 : Une Si Vilaine Duchesse de Eloisa James

Il Etait Une Fois T4 : Une Si Vilaine Duchesse de Eloisa JamesEditeur : J’ai lu
Date de sortie : 6 Novembre 2013
Collection : AVENTURES ET PASSIONS
Langue : Français
ISBN-10: 229005822X
ISBN-13: 978-2290058220
Prix Éditeur : 6,95 €
Disponible sur Liseuse : NON

Son résumé :

Après une demande romantique, Theodora Saxby, une duchesse laide que personne ne voulait épouser jusque là, se laisse convaincre par son ami d’enfance James Ryburn.

Mais le mariage vole rapidement en éclat quand Theodora s’aperçoit que la seule chose qui intéresse James est sa dot.

Mon Avis :

Theodora Saxby sait qu’elle n’a pas un physique appréciable mais malgré tout lorsque son meilleur ami d’enfance lui fait sa demande en mariage arguant de son amour pour elle, elle le croit sans se douter de l’horrible vérité. James adore Theodora mais s’il s’est décidé à la demander en mariage, c’est parce que son père l’y a contraint. Le prétexte ? Sa dot largement pourvue bien sur. Malgré un début de mariage heureux, la réalité rattrape vite la jeune femme quand elle découvre la supercherie de son mari. Furieuse, elle chasse James de sa vie et de leur maison. Ce dernier déçu mais résigné, accepte et s’en va.

Alors je l’avoue, j’ai totalement adoré la première partie du roman, celle qui se passe entre avant le mariage et pendant (qui ne dure pas longtemps). Les réparties entre les deux personnages principaux sont juste savoureuses. Sans oublier le père de James qui est un gros rustre comme on en fait peu. Au début de leur relation, Theodora et James sont relativement jeunes et inexpérimentés mais j’avoue que ça a donné une fraicheur fort appréciable au ton du récit. C’est doux léger et pétillant.

Dans l’ensemble, le roman aurait pu être excellent malheureusement, j’ai trouvé la seconde partie plus fade par rapport au début et légèrement trop classique à mon gout. Cela me laisse au final, dans un avis bien mitigé. J’ai aimé mais ce n’est pas ce que j’attendais de cette auteure.

Alors que James s’en va, il va s’écouler un temps effroyable avant son retour auprès de son épouse qui entre temps, et vous l’avez compris, ce sera transformée en belle duchesse.  Depuis qu’elle l’a chassé, du temps a coulé sous les ponts et les deux jeunes gens sont devenus de véritables adultes avec des blessures intérieures qui auront plus au moins mal cicatrisées. Ce qui aurait pu être drôle, explosif et torride, devient alors fade et sans saveur.  Après un retour fracassant, James n’a qu’une idée en tête : prouver à Theo qu’il l’aime et qu’il ne veut pas briser leur vœu de mariage. Il lui en aura fallu du temps pour se rebeller contre son épouse… un peu trop à mon gout d’ailleurs mais soit, pourquoi pas. Je me suis dit que alors, la jeune femme allait lui en faire voir de toutes les couleurs et là, grosse déception. Bref, il ne se passe pas grand chose d’ultra trépident dans cette seconde partie, bien au contraire. Le conte revisité d‘Eloisa James s’est émoussé en cours de route et on ne retrouve plus ce petit quelque chose qui lui donnait un ton différent des autres romances. Adieu l’originalité et bonjour la simplicité. Quand on a lu les trois tomes précédents, il y a de quoi se poser des questions. Eloisa James s’essoufflerait-elle ? Serait-elle à court d’idée ?

Voilà un tome qui m’aura laissé un gout assez mitigé et surtout parce qu’il y avait de belles possibilités qui n’ont pas été exploitées selon moi. Un tome trop conventionnel et classique pour ce que j’en attendais. Les héros, de pétillants, finissent fade et sans saveur, facilement oubliable. C’est dommage, l’histoire partait bien mais elle finit sur une impression de déjà lu assez décevante au final.

Ce n’est pas non plus mauvais, attention, c’est bien écrit mais ça aurait pu être tellement mieux !

Bon

Acheter ce livre sur Amazon / Acheter ce livre sur Decitre

Les tomes précédents

Il Etait Une Fois Tome 1 : Au Douzieme Coup de Minuit La Belle et La Bete de Eloisa James Il Etait Une Fois Tome 3 : La Princesse Au Petit Pois de Eloisa James

Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

7 Commentaires

  1. C’est dommage! J’ai hâte de pouvoir lire ce quatrième tome mais j’avoue qu’à la lecture de ton avis, l’histoire me semble un peu facile. Pour l’instant le tome 2 reste mon préféré, à croire que le Dr House y est pour quelque chose 🙂

  2. La source d’inspiration réside dans le conte de fées ”Un si vilain canard”, écrit par le génial HC Andersen. Le caractère de Theo/Daisy( ou marguerite) est très bien structuré, physiquement( vilaine, androgyne) et psychologiquement( la beauté réside à l’intérieur, dans son âme). Son évolution est très touchante, elle devient plus forte, après une grande souffrance( une déception amoureuse).
    James, par contre, il n’est pas réaliste. Pourquoi partirait-il pendant des années, renonçant au confort de sa vie ducale, à son titre et surtout à sa femme ? Il ne sait pas ce qu’il veut, son indécision le diminue dans mes yeux. Une fois il est réglo, amoureux peut-être, le lendemain il fait une bourde, il trahit, il n’est pas sincère. Et surtout sa nouvelle carrière sur le bateau est incroyable, je ne peux pas y croire : un tel changement dramatique dans sa vie ? Et non seulement il mène une vie très dangereuse, voir illégale, mais il reçoit une médaille pour ça ? Et la scène érotique finale, j’ai du mal à digérer, cette abstention n’a aucun sens, surtout de la part d’un mec qui n’a pas eu de femme depuis très longtemps. Vous comprenez quelque chose de cette abstention, à la limite de la souffrance physique ?
    A vrai dire, j’aime plus son ami, Griffin Barry, l’autre corsaire, au moins son caractère est cohérent, avec laura de mystère qui lentoure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils