ASCFChroniques de FilmsCINÉ & SÉRIE TV

Gravity de Alfonso Cuarón

GRAVITY

Gravity de  Alfonso Cuarón

Gravity -Date de sortie :23 octobre 2013
Durée : 1h 30min
Réalisé par : Alfonso Cuarón
Avec : Sandra Bullock, George Clooney, Ed Harris
Genre : Science fiction
Nationalité : Américain , britannique

Synopsis : Pour sa première expédition à bord d’une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l’astronaute chevronné Matt Kowalsky. Mais alors qu’il s’agit apparemment d’une banale sortie dans l’espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l’univers. Le silence assourdissant autour d’eux leur indique qu’ils ont perdu tout contact avec la Terre – et la moindre chance d’être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d’autant plus qu’à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d’oxygène qu’il leur reste.

Mais c’est peut-être en s’enfonçant plus loin encore dans l’immensité terrifiante de l’espace qu’ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre…

Sa bande annonce en VO sous Titrée

Sa bande annonce en Français

interligne

Mon avis :

A l’heure où les films continuent à jouer sur l’adaptation de roman ou sur l’adaptation de comics, nous entraînant d’histoires déjà lues à des super-héros remâchés jusqu’à la moelle, Alphonso Cuarón nous propose de découvrir un autre type de film. Un film bien différent de ce qu’il se fait actuellement. Le réalisateur nous propose de découvrir l’envers du décor de la vie d’astronautes. Ici pas de scénarios grandiloquents où il faut sauver le monde à grands renforts de super matériels high-tech. Non, le spectateur va découvrir ce qu’il se passe vraiment au dessus de sa tête et pour de vrais. Ou presque.

L’histoire débute au moment où Ryan Stone interprétée par Sandra Bullock et Matt Kowalsky interprété par Georges Clooney, sont interrompus dans leur travail par l’arrivée inopinée de débris spatiaux qui percutent leur navette et la détruisent tout simplement.

Un film sans atmosphère, très oppressant

A partir de là, il ne s’agit plus tout simplement que de survie. C’est dans une atmosphère oppressante et stressante que le spectateur va voir se démener Sandra Bullock (Ryan Stone) perdue dans l’espace avec Georges Clooney(Matt Kowalsky) qui tentera de la rapatrier sans encombre. Hélas rien ne va comme le voudrait les deux astronautes et force est de constater que l’espace est une véritable poubelle géante aussi dangereuse qu’imprévisible. 

Gravity - 2013-10-27_18-42-54- 06

C’est ainsi que nous autres spectateurs assistons impuissants à cette horreur qui se résumerait comme ça : ils sont perdus dans l’espace, comment vont-ils faire pour rentrer sur Terre coupés de tous et sans navette ?

Le petit coup de génie de ce film c’est de faire entrer directement le spectateur dans le film. Ainsi nous nous retrouvons, pour certaines séquences, dans la combinaison de Sandra Bullock(Ryan Stone), voyant à travers ses yeux, l’espace et son infini défiler devant nous. C’est beau tout en étant effrayant à la fois. Sans oublier le manque d’oxygène qui se fait vite ressentir, rendant le tout bien plus oppressant qu’il ne l’était déjà.

J’avoue être ressortie de cette séance totalement vidée. Personnellement, j’aurais été à la place de Ryan Stone (Sandra Bullock) je pense vraiment que je serais morte au début quand elle se retrouve à faire la toupie dans l’espace. C’est juste angoissant ; vraiment. Je tiens, à ce propos, saluer sa prestation plus que crédible et quand on sait que la plus grande partie du film repose sur ses épaules, je lui dis bravo. Elle a été magnifique et convaincante.

Gravity - 2013-10-27_18-44-53- 04Ryan Stone (Sandra Bullock)

Dans l’ensemble, c’est un bon film malgré la prise de risque (et certaines longueurs inutiles), qui change vraiment de ce qu’il se voit actuellement sur nos écrans. Le soucis de la réalité est là et le réalisateur du film a su présenter les choses de manière très crédible. On saluera en plus de la prestation des deux seuls et uniques acteurs du films, le petit clin d’œil fait au film Apollo13 : la voix que l’on peut entendre dans le haut-parleur de la navette, lorsque les astronautes contactent Houston, est celle de Ed.Harris, qui interpréta un expert de la NASA dans Apollo 13.

Bref, un film qui ne laisse pas indifférent et qui saura ravir les personnes qui rêvaient petit de devenir astronaute et les aficionados de science spatiale. Un film que je vous conseillerais vivement de voir en 3D. Je n’aime pas spécialement la 3D mais j’avoue que pour ce film, il n’y a presque aucun intérêt à le voir en 2D (d’ailleurs, il me semble que le film a été tourné pour la 3D uniquement). L’histoire reste ultra simpliste : deux astronautes défiant l’espace pour survivre dans un environnement totalement hostile… et pollué.

GRAVITYRyan Stone (Sandra Bullock) & Matt Kowalsky (Georges Clooney) – Les deux seuls acteurs du film

Une de mes réactions en sortant de la séance fut : non mais c’est aussi délabré et crade que ça dans l’espace ? Apparemment oui, ça fait peur !

A voir autant par intérêt que par curiosité, pour 1H30, il y a de quoi se laisser tenter !

J'ai beaucoup aimé

Gravity – Galerie D’images

Les 5 choses bonnes à savoir sur le film

Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

9 Commentaires

  1. Un film à ne pas regarder sur petit écran, si on veut garder la sensation d’apesanteur ! Rien que pour ça, le film vaut le détour. La technique est époustouflante et la 3D trouve ici réellement son utilité, car elle est bien utilisée. Un exemple : la larme de Sandra Bullock, dont le spectateur pense qu’elle va lui tomber dessus. Par contre, le scénario est un peu plus banal et tend à s’essoufler vers la fin, pour ressembler aux autres films de survie. Mais quand même, un voyage dans l’espace pour le prix d’une place de ciné…

    Sur un thème proche, j’ai écrit une courte nouvelle : Radioactivité sans gravité. 2027. Une guerre nucléaire se prépare sur Terre. Dans la Station Spatiale Internationale, les six scientifiques ne sont pas pris pour cible, mais ils font leur possible pour sauver leur planète, menacée par l’indicible…
    Infos, trailer et téléchargement gratuit sur http://www.rebelle-lion.fr/radioactivite-sans-gravite-nouvelle-ebook/

  2. La parole est à moi ? Ok : alors je ne rejoins pas ton avis enthousiaste. J’ai adoré l’expérience, c’était marquant et révolutionnaire. Par contre, niveau émotions, c’était très facile : grosse ficelle dramatique, procédés tire-larmes, personnages too much. Une déception, comme je l’explique plus largement dans ma critique : http://bit.ly/17BMjMQ

    Mais je comprends ton enthousiasme. L’expérience est belle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils