POUR VIVRE HEUREUX, VIVONS CACHES

Chers tous,

Je vous écris, aujourd’hui, en réponse à vos nombreuses questions concernant l’Histoire et l’Origine des vampires. Qui est venu en premier l’œuf ou la poule ? L’humain ou le vampire ? Je vais essayer, si ce n’est de donner une réponse, au moins d’éclairer certaines zones d’ombres qui persistent. D’où venons-nous ? Qu’est-ce qui nous différencie vraiment de vous, les humains ? Et si elle existe, où se trouve la limite entre nos deux mondes ?

A mon grand dam, les vampires ont toujours été considérés comme des monstres, au mieux comme des dandys sanguinaires – ce qui est parfois tout à fait justifié. Nous avons ainsi toujours vécu en parallèle des hommes, aussi loin qu’on puisse remonter.  Ceux-ci n’ont cessés de nous combattre sans jamais s’interroger sur notre provenance… jusqu’à maintenant. Pourtant le vampirisme a toujours fasciné ; on peut voir qu’il a souvent été abordé dans la littérature ou le cinéma. Oui, beaucoup se sont frottés à ce sombre sujet. Ainsi, qui ne connaît pas le fameux comte Dracula ou un dénommé Nosferatu? Pourtant, ces œuvres modernes sont loin d’être les premières parlant de nous. Ce thème remonte à bien plus loin et concerne toutes les cultures. Ainsi, déjà dans la Grèce antique, des écrits relatent que les ombres du royaume d’Hadès sont friandes du sang des victimes. Selon le pays, l’appellation diffère mais un point commun reste : Le vampire évolue toujours dans un univers sombre et terrifiant. En Chine, on nous nomme Ch’ing Shih, celui qui s’empare des morts inhumés à la hâte. Le Vétala indien, lui, tournoie autour des lieux d’incinération. En Malaisie, le Pennaggalam assassine les âmes tandis que chez les Achantis du Ghana, des démons à l’épiderme phosphorescent se jettent du haut des arbres sur les noctambules imprudents. Au Mexique, le dieu Tezcatlipocâ, traînant un corps décomposé et poussant des cris de rapace, protège les vampires et les loups-garous. Comme quoi, nous sommes toujours liés.

Au-delà de ces différents patronymes, on recense de nombreuses et réelles frénésies anti-vampires, surtout au XVème siècle. On ne s’intéresse pas à la source du vampirisme, on veut simplement l’éradiquer. L’homme tente de comprendre ce qui l’effraie et il trouve ainsi une réponse dans la religion. Le vampire n’est pas juste associé au mal, il l’incarne. C’est donc l’objet de toutes les batailles aussi bien spirituelles qu’idéologiques. L’homme met ainsi en place des stratagèmes qu’il pense ingénieux pour essayer de nous contrôler et de nous détruire. Qui ne sait pas qu’il faut enfoncer un pieu en plein cœur pour tuer l’un d’entre nous ? Qui ignore que l’ail nous fait fuir et que l’eau bénite peut nous anéantir ? En théorie, oui. En pratique, les choses sont légèrement différentes. Je me souviens que, dans mes jeunes années, il n’était pas rare de voir un vampire se faire attraper de son plein gré par les humains et de jouer leur jeu. Cela dans le seul but d’alimenter les croyances en leurs supposées défenses. En effet, certains pensaient qu’il valait mieux faire croire à une défaite pour être plus tranquille. Simple stratégie de guerre, en somme.

Aussi, je vous conseille de ne pas vous servir d’un pieu si vous rencontrez l’un des mes semblables, il ne risquerait de ne pas vous être d’une grande utilité.

Des chasses anti-vampires sont ainsi organisées et même le monde philosophique de l’époque réagit à ce sujet. Malheureusement, les victimes de toute cette agitation sont, la plupart du temps, des individus atteints de maladie rares. Ainsi, on brûle et on empale les présumés coupables alors que les véritables vampires sont parmi les plus hautes figures de la ville. Les syndromes de la peste ou plus particulièrement de la rage ont souvent induit en erreur les autorités: Le comportement agressif, les sens affutés, l’hypersensibilité à la lumière provoquant un teint pâle, sont autant de similitudes avec le vampirisme. Ainsi, l’épidémie de rage ayant sévit en Europe de l’Est à cette époque a fait enfler la polémique autour de ces prétendus vampires.

Après études, on dénombre aujourd’hui d’autres maladies qui sont sans doute allées dans le même sens : la tuberculose, le lupus erythematosus, la catalepsie ou encore la porphyrie qui provoque un allongement des canines. On peut citer également la maladie xeroderma pigmentosum qui empêche les personnes atteintes de s’exposer au soleil sous peine de graves lésions. Enfin, une pathologie rare appelée vampirisme clinique ou syndrome de Renfield est un comportement qui consiste en l’ingestion de sang humain, le sien ou celui d’autrui. Ce trouble psychiatrique, méconnu à l’époque, passe généralement par plusieurs stades qui peuvent mener le malade au meurtre.

L’ignorance médicale et les croyances populaires ont donc coûtées la vie à plusieurs personnes qui n’avaient rien à voir avec des vampires.

Toutefois, quelques humains ont un peu trop bien joués le jeu. Ainsi, un certain Vlad Tepes Dracul, appelé aussi l’Empaleur, était connu pour être un souverain sanguinaire menant un règne de la terreur. C’est celui-là même qui a inspiré le plus célèbre des vampires du cinéma : Dracula. Elizabeth Báthory, quant à elle surnommée la Comtesse sanglante, fût accuser de l’égorgement de plusieurs jeunes filles de son village dans le but d’acquérir la jeunesse éternelle.

Je vous fais grâce des détails les plus sordides.

Toutefois la véritable question demeure : D’où venons-nous réellement? Quelle est l’origine du vampire ?

Beaucoup ont essayé d’y répondre ; et entre hypothèses farfelues et sources bibliques, peu sont parvenus à apporter une réponse cohérente et perspicace.

Certains, parmi les plus insolites, avancent l’idée d’un monde parallèle d’où serait apparu le premier vampire. D’autres, plus obscurs et mystiques, parlent de l’union d’un démon et d’une sorcière qui aurait donné jour au premier d’entre nous. Cette théorie expliquerait d’ailleurs en partie tout le côté sinistre qu’on assimile aux vampires. Une théorie plus biblique avance que Caïn, après avoir tué son frère Abel, fût maudit par Dieu. Il lui infligea la malédiction du sang, qui l’obligea à vivre comme une bête et à se nourrir du sang des autres. Et c’est de là que viendrait le premier des vampires.

Je vous laisse seul juge pour choisir quelle hypothèse est la plus probable.

L’histoire des vampires est donc teintée de malveillance, de carnages et de beaucoup trop de sang. C’est le cas de le dire… Nous sommes loin, très loin du monde du conte de fée. Bien que je ne me reconnaisse pas dans cette description, cette histoire est aussi la mienne – aussi glauque soit-elle. Elle fait partie de mon héritage. Pourtant, je dois dire que je ne me reconnais plus vraiment dans la définition que l’on donne d’un vampire. Cette bête assoiffée de sang est, selon moi, une image d’un autre temps qu’il faut laisser dans le passé. Toutefois, la peur engendre toujours des actes irraisonnés et la différence est encore une source de conflits… aussi, pour vivre heureux, je préfère vivre caché.

Carlisle Cullen

39 Commentaires

  1. Cher Carlisle,
    J’espère qu’avec ce texte au combien éclairant les lectrices/lecteurs humains auront au moins un début d’explication sur notre condition d’immortel.
    De tout temps les vampires ont été craint mais restent « attractif ». Les humains du moins certains sont attiré par cette condition sans en connaitre les obligations. L’immortalité est parfois dur à vivre!

    Restant votre bien dévouée

    My immortal

    • Chère Fany,

      Si j’ai effectué ces recherches et écrit ces quelques mots, c’était dans le but de les partager avec vous. Aussi, j’ai grand plaisir à voir qu’il n’a pas été inutile.

      Cordialement, Carlisle Cullen.

    • Chère Pimprenelle,

      Un dicton dit « les goûts et les couleurs ne se discutent pas ». Personnellement, aucune ne satisfait vraiment ma soif de connaissance mais j’avoue que la version biblique est assez charmante.

      Bien à toi, Carlisle Cullen.

  2. cher carlisle,

    comme je vous comprends ! les humains ont toujours peur de ce qu’il ne connaissent pas ( en l’occurence dans le cas present c’est quand meme un peu justifié )et rejettent la différence de leurs semblables.
    la traque des vampires par les humains me fait beaucoup penser a la chasse aux sorciéres de salem ! encore une fois beaucoup d’innocents sont morts pour rien !
    pour ce qui es de l’histoire vampirique la these la plus plausible que j’ai lu (dans un livre tres serieux !!!)sur la naissance du premier vampire serait en fait le resultat d’un exorcisme qui aurait mal tourné !
    l’eglise catholique aurait crée le premier vampire originel en exorcisant un jeune homme possedé par le malin ! seulement le pretre n’aurait pas procéder comme il aurait du et… vous vous doutez de la suite !
    en ce qui me concerne c’est une theorie que j’aime bien , quelle ironie le mal créé par la main de ceux-la meme qui le pourchassent depuis des siécles !

    merci de nous avoir eclairer de vos lumiéres et continuez d’etre la personne que vous etes , car si plus d’humains etaient comme vous , le monde serait certainement plus facile a vivre !

    • Chère Mimie,

      La différence fait peur, comme tu le dis, qu’il s’agisse de vampires ou pas. Et cette peur conduit parfois à des actes incompréhensibles.
      Pour ce qui est de cette thèse… je n’en suis pas convaincu. Je suis un scientifique dans l’âme et tout ce qui dit sorcellerie, exorcisme et compagnie me laisse interrogatif. Je n’y vois pas là une réponse plausible.
      Je te remercie pour ton intervention.
      Carlisle.

  3. Les vampires ont une chose en commun avec les mortels : le choix, celui d’être bon ou mauvais, la prise de conscience/de servir une cause (comme vous) ou de se laisser dominer par ses instincts et de ne vivre que pour les assouvir. Nous avons conscience du lourd travail qu’implique de mener une vie d’abstinent (pas pour tout heureusement ;-)) telle que la vôtre mais le fait est que nous avons tous une part d’ombre et une part de lumière qui sommeil en nous. Ce qui m’agace c’est l’association Vampire=part d’ombre, votre famille est l’exemple qu’un espoir est possible, la cohabitation est possible pour peu que chacun y mette du sien. Vous valez certainement mieux que certains humains il n’y a qu’à voir ce qu’il se passe…

    • Chère Sylvia,

      Tu as raison, le libre arbitre est une notion importante qu’il faut prendre en compte. On doit toujours choisir, et ces décisions impliquent parfois des conséquences inattendues. Toutefois, je pense que tout n’est pas tout blanc ou tout gris. Chez chaque personne, il existe une part de gris ou deux facettes se rencontrent. Il faut apprendre à faire se cohabiter ses deux parties et savoir bien peser sa balance.

      Bien à toi, Carlisle Cullen.

  4. Cher Carlisle,
    Tout d’abord, je vous remercie d’avoir écrit cet article. Étant depuis longtemps « attirée » par les vampires, je ne savais cependant pas vraiment démêle le vrai du faux, étant donné le nombre de sites consacrés aux vampires, et bien sûr, ayant chacun une définition différente de la précédente. Merci donc, car vous m’avez éclairée sur le sujet.
    Pour ma part, je suis de l’avis de Sylvia: Vampires, humains, loups-garous, nous sommes tous confrontés au même choix, ferons-nous le bien ou le mal? Question simple. Réponse légèrement plus compliquée, car pleine de nuance.
    Même si je suis persuadée que nul n’est tout blanc ou tout noir (le gris est une joli couleur 😉 ), certains, malheureusement, sont plus sombre que les autres. Et d’autres, par bonheur, sont plus lumineux.
    Bref, avant de virer en mélodrame à tendance musicale ( 😉 ), je tenais à nouveau à vous remerciez, pour votre égard pour nous, pour la peine que vous prenez à nous expliquer, et pour votre gentillesse.
    Pour vivre heureux, vivons cachés, oui, mais cachons-nous avec ceux que nous aimons.
    Chaleureusement,
    Angela

  5. cher carlisle,

    merci a vous pour toutes ces explications sur l origine des vampires . celà dis je suis d accord avec vous, les vampires possède une étiquette qui n est pas forcement la bonne, la preuve en est votre famille et ainsi que vos amis qui comme vous sont végétariens. depuis la nuit des temps le vampirisme fascine les humains, plus pour leur force et leur immortalité, mais jamais personne n a chercher a savoir le pourquoi du comment. de tout temps les humains combattent ce qu’ ils leur font peur et ne maitrise pas, cela est vraiment navrant même si parfois cela est justifié.
    et je finirais par ceux-ci mimie a raison si plus d humain étais comme vous le monde se porterait mieux, vos âmes ne sont pas damnés croyais moi, je parle en connaissance de cause, des yeux beinvaillant veuille sur tout votre clan.
    amicalement

    • Jo,

      De savoir quelle est l’image que les humains ont retenus de nous n’est pas la question; parce que comme je l’ai dit, celle -ci, aussi mordante et horrible soit-elle, est tout à fait justifié. Certains de mes congénères se sont toujours comportés comme des bêtes et je ne blâme en rien les humains pour ce qu’ils en ont pensé. Ce que je déplore toutefois, ce sont les nombreuses victimes innocentes, celles qui étaient malades. Le nombre de personne tuées à cause fausses suppositions m’attriste fortement.
      Mais tout cela est fait, nous ne pouvons pas revenir en arrière.
      Il ne nous reste plus qu’à réfléchir à nos actes dorénavant pour que tout cela n’arrive plus.

      Bien à toi, Carlisle.

  6. Cher Carlisle
    J’ai pas cette image des vampires de « bêtes » assoifées de sang et machiavéliques, j’ai plus cette image de gens sympatiques et qui peuvent être bons (comme vous quoi ^^)
    On dit toujours qu’un vampire boivent du sang humain, dorment dans des cerceuils et meurent au soleil mais NON ! vous et votre famille vous êtes bien des vampires mais vous dormez pas dans des cerceuils, buvez pas de sang humains et vous êtes pas morts au soleil (vous brillez juste comme des diamants :D)
    Moi, j’aime les vampires et j’adore ça ^^

    VIVES LES VAMPIRES !!!!! :))))

    amicalement

    Adélie

  7. Wouah !Jje crois qu’en fait il n’y a pas grand chose à rajouter!
    J’aimerais juste dire que malgrés tous que l’on dit sur les vampires, j’ia toujours eu l’impression que c’était les hommes les plus horrible et qui était les moins humain, par rapport à vous. J’ai toujours cru que les hommes vous tuaient et vous chassaient sans savoir ce que vous étiez et qui vous etiez, on est vraiment des personnes horribles pour faire ça! Pour ne pas vous acceptez! Si, depuis le premier vampire l’homme l’aurais accepté tout aurait été différent, sans doute plus simple ou pas… !
    La création des vampires tout comme celle des hommes restera à jamais un mystère en tout cas pour nous jeunes générations on sera mort avant de le découvrire! mais peut etre pas vous =)

    Enfin, peut être que le mystère est préférable à une découverte majeur, si on ne sais pas, c’est qu’il doit y avoir une raison à ça !

    En tout cas merci pour ces bonnes paroles mon chèr Carlisle !
    Bonne journée à toi et à toute la famille,
    je t’embrasse.

    • Chère Elodie,

      En fait, que l’on soit vampire ou humain n’a pas d’importance. Ce qui compte ce sont les choix que nous faisons. Ces mêmes choix qui feront de nous des êtres bons ou mauvais, vampire ou pas.
      Toutefois, accepter la différence n’est pas chose évidente, elle ne l’a jamais été. Lors de ces nombreuses chasses aux vampires, le contexte n’étais pas le même qu’aujourd’hui, les mentalités non plus. Les choses ont évoluées, mais je dois dire que la plus grande peur de tous les vampires reste qu’on découvre notre existence. Peu importe notre mode de vie, aucun de nous ne veut revenir à ce temps.

      Bien à toi, Carlisle.

  8. Cher Carlisle,

    En ce qui conserne l’être humain, il est dit qui son apparition proviendrait de plusieurs mutations génétiques. Par ce fait, le sing devient alors notre « cousin ». Il serait donc possible que le vampire soit issu de transformation génétique aux couirs des ages, tout comme l’homme de Néandertal qui aurait croisé l’homo sapiens. Entre le loup garous, l’homme et le vampire, est-il possible qu’il subsiste un lien? Il est fort probable que oui. En effet, l’expérience a déjà démontré des reproduction possibles avec ces différentes espèces.

    Cordialement,

  9. Mon Amour,

    C’est donc à cela que tu as passé tes deux dernières semaines enfermé dans ton bureau ? Pour vivre heureux, vivons cachés. Je suis on ne peut plus d’accord avec toi. Mais pour vivre heureux, devais-tu te cacher de moi ? Bon, j’arrête.

    Bien que tu m’aies souvent fait part de tes connaissances en matière d’Histoire, et à fortiori, d’Histoire du vampirisme, je suis toujours impressionnée par l’étendue de ton savoir, et l’acharnement que tu mets dans tes recherches pour faire avancer la connaissance de nos origines.

    Merci de partager avec nous ton instruction et le fruit de ce travail minutieux. Merci également de nous le rendre accessible, et d’œuvrer en permanence pour que chacun puisse comprendre.
    J’ose croire que grâce à mon époux, le voile de mystère et de « malveillance » quant à notre nature et la légende de nos origines se relève un peu.

    Ma fierté, mon admiration et mon amour te sont acquis depuis déjà bien longtemps.
    Esmée.

    • Mon Esmée,

      Tu sais combien je t’aime, n’est-ce pas? Tu connais l’étendue de ce que je ressens pour toi?
      Mais tu n’es pas sans savoir comment je suis passionné par les études que je mène. Je l’avoue, je suis parfois un peu trop dans ma bulle et je te délaisse sans doute. Je m’en excuse. J’essaierais de rattraper chaque secondes perdues de ces dernières semaines. Mais ne songe pas que je t’ai laissé une seule seconde, puisque tu as accompagnée mes pensées tout ce temps.
      Je suis heureux que tu apprécie mon article. J’aime partager avec toi tout ce que j’entreprends et j’avoue que j’étais curieux de connaître ton avis sur cette question.

      Tu es mon inspiration et ma force, n’en doute jamais.
      Carlisle.

  10. boujour! ton texte est vraiment trés interessant! je ne m’etait pas posé la question, et j’avoue que je ne saurai pas dire qu’elle théorie est la plus probable! mais c’etait trés agréable de te lire! merci de nous avoir donné plus de détails.
    amicalement.
    pichu

  11. Cher Carlisle;
    Merci de nous faire partager vos connaissances à nous simples mortels.. L’attirance pour le coté obscur est le propre de l’homme…

  12. Carlisle,

    Je délaisse momentanément mes révisions et viens me détendre sur le site d’Artémissia.

    Que de temps et de recherches as-tu consacré à donner une explication aux lectrices concernant les origines de la nation vampire. Cette méticulosité dans tout ce que tu entreprends continue toujours de m’impressionner.
    Lorsque j’ai enfin compris qui était réellement Edward, je me suis moi aussi mise à m’enquérir de réponses aux nombreuses questions qui m’assaillaient. Entre les différentes légendes Aztèques, Mayas, Européennes et autres de part le monde. J’avoue m’être souvent perdue en conjectures à cette époque de ma vie humaine.
    A présent et pour ma part, les vampires ne sont ni bons ni mauvais. Ils vivent en fonction de leurs choix personnels.
    Les miens se sont naturellement calqués sur les vôtres, essentiellement concernant le mode d’alimentation et la sédentarisation de notre famille.

    Carlisle, tu resteras toujours pour moi l’exemple de la perfection faite vampire !
    Avec toute ma tendresse de fille,

    Bella

  13. Je suis toujours avare de connaissances. J’aime farfouiller un peu partout, dans n’importe quel domaine afin d’en apprendre toujours plus.
    Là encore, je suis ravie d’en avoir appris davantage sur l’histoire des vampires. Et même si leurs origines restent troubles, c’est vraiment intéressant d’acquérir de nouvelles connaissances.
    Merci Carlisle pour ton travail. Merci de nous faire partager ton savoir.

    Laura.

  14. cher Carlisle!

    que dire de cette histoire? surtout que je vous remercie énormément de tout faire pour que nous puissions mieux comprendre. tout en comprenant pourquoi vous devez continuer à vivre ainsi caché.
    par contre, la vue de cette tasse de sang bien frais me rappelle quelque chose de très très bizarre. en moi il y a un souvenir d’enfant, ou je vis mon père prendre dans un gros sceau de sang animal ( porc ) une bonne tasse de se précieux liquide et le boire devant mes yeux tout entière. ce qui m’amène a me questionner. aurais-je quelque lien de parenté avec l’un de vous? je vous avoue n’avoir jamais compris le jeste de mon père mais peut-être vous saurez m’éclairer? si non mon père a vécu comme tout autre être humain normal 🙂 ( je vous jure que ce n’est pas un canulard de ma part ) j’ai vraiment vu mon père faire ce jeste 🙂 merci pour toute votre générosité que vous faites preuve sans cesse pour toute votre familel et pour nous simple mortel.

  15. Très cher Carlisle !

    D’abord je tiens à vous remercier pour avoir fait toutes ses recherches sur votre « espèce ». Cela a dû vous prendre énormément de temps !
    Je trouve ça très généreux de votre part 🙂
    C’est vrai que nous, humains, nous croyons toujours que le vampire est un monstre sanguinaire, mais d’un coté, c’est un être qui doit tuer nos semblables pour se nourrir. Ca fait tout de même un peu peur !
    Mais je suis parfaitement d’accord pour dire que tout ceci vient surtout de la Religion. L’Humain cherche toujours une réponse à chaque question pour se rassurer et qu’on il ne trouve pas, il invente. Le vampire, personne ne sait réellement d’où il vient. Tout ce qu’on sait, c’est qu’il existe, quelque part. Où? là encore, nous ne savons pas. En tout cas, mieux vaut éviter d’en croiser un !
    Oui, c’est vrai, vous nous faciner, mais pour pleins de raisons !
    D’abord, l’Homme est fier, il recherche la beauté pour plaire. Vous êtes la beauté Incarnée.
    L’homme veut être fort. Les vampires le sont.
    Et puis, depuis que Twilight est sorti, tout le monde pense qu’en devenant un vampire, nous trouverons le bonheur. Car nous seront beaux, éternelles, nous aurons une force, une vitesse et agilité incroyables etc..Bref que toutes les histoires se finissent bien. Et je pense que vous serez d’accord avec ça : C’est totalement faux.
    Aussi, la possibilité de refaire sa vie, un humain ne dirait pas non pour effacer toutes les erreurs qu’il a fait.
    Donc, en faite, vous avez toutes les classifications pour qu’un humain vous envie.
    Donc, voici un peu mon point de vue ^^

    Aurevoir, Passez une bonne journée 😉

  16. Carlisle,

    C’est en lisant ce genre de chose qu’on arrive à saisir l’ampleur de toute l’imagination dont l’être humain est capable. Il y avait tellement de faits, de preuves irréfutables qui se glissaient ici et là. Mais non. L’être humain, dans son optique rationnelle et tangible ne peut croire en notre existence. Cela doit être tellement plus rassurant d’imaginer que ces créatures ne sont qu’idées et mots sur des pages de romans…
    Cependant, je dois bien avouer que cet aveuglement est bien pratique pour nous qui voulons vivre tranquillement. 😉

    Alice

  17. Cher Carliste,

    De retour de mes vacances, je viens tout juste de découvrir votre article. Je suis ravie que vous ayez fait tant de recherche pour nous et comme je suis de nature curieuse, j’ai pu constater que j’avais presque trouvé la même chose que vous.

    Je ne connaissais pas le vampire nommé « Ch’ing Shih, » de Chine ou encore le « Le Vétala » indien. Mais dans mes recherches, j’avais trouvé les maladies et les chimères parlant de Vlad Tepes Dracul et Elizabeth Báthor. Passionner d’histoire, j’avais trouvé cela intéressant, bien que cruelle.

    Je suis sûre qu’un jour vous trouverez une réponse à ces questions (D’où venons-nous réellement? Quelle est l’origine du vampire ?) Peu être que ce n’est pas de notre coter qu’il faut chercher, peut être que dans l’histoire de l’être humain la réponse n’a pas été trouver ou peut être pas… Mais même si cela fait beaucoup de peut être, je penserais que ce serais vers des vampires plus âgé que vous qui pourraient avoir quelques réponses sur ce sujet ou d’autres.

    Après comme vous le dite, ce qui compte ce sont les choix que nous faisons. Et c’est vraiment le plus important dans la vie, qu’importe d’où l’on vient, c’est ce que l’on fait qui nous fait avancer. Je dirais, même que ce n’est pas parce que vous buvez du sang que vous êtes diaboliques. Les chauves-souris qui se nourrissent du sang des vaches et des chevaux, elles sont diaboliques, elles aussi ? Pour vous et votre famille, je ne vois pas où est le mal, vous ne tuez personnes au contraire avec votre métier vous sauvez des vies.

    En vous remerciant de nous faire partager vos recherches sur l’origine des vampires.

    Affectueusement,
    Lina.

  18. merci pour tes explication et pour le temps que tu y a mit.
    Il y a toujours une question qui me trotte dans la tête, comment détecté le vampire du mortelle par exemple. dans le moyen âge , par exemple on regarder si la personne avait la peaux blanche, les yeux presque rouge, les dent pointu, etc. Ces preuve absurde selon moi, car si j’aurait vécu à cette époque, j’aurais été la première à être exécuté. ma couleur de peaux est extrêmement blanche et je ne bronze pas du tout. De plus, j,ai deux canine très pointu, quand j’était petite on me surnommait le
    petit vampire. J’en rit encore quand j’y pense.

  19. Bonjour,

    merci beaucoup de prendre du temps pour éclairer nos lanternes.
    C’est vraiment très intéresant et très instructif.

    Cordialement
    Emilie

  20. Très cher Carlisle,
    c’est ma première visite sur ce site et vous êtes la première personne à qui je laisse un petit mot. Vous savez la raison? eh bien elle est simple: nous partageons la même envie d’aider son prochain et étudiante en médecine j’éspère très bientôt pouvoir pratiquer le meilleur mêtier qui puisse exister au monde! Et mon rêve c’est de pouvoir soigner durant toute l’éternité comme vous ca doit être un pur bonheur! Je n’ai jamais considéré les vampires comme des monstres. Du moins pas vous et votre famille. Si tous étaient « végétariens » la cohabitations avec les humains auraient sans doute était plus facile… un jour peut être qui sait…:)
    très cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*