LES NEWS >

Fanfictions- Le Sombre et le Scintillant – Crossover Chap 3

Titre : LE SOMBRE ET LE SCINTILLANT – CROSSOVER CHAP 3

Auteur: SEPTENTRION

Type : fanfic
Défi de la communauté : Sevys-Now :braderie / crossover, avec la limite que je n’ai pas utilisé les mots requis pour le crossover
Pairing : Severus Snape / Edward Cullen (pas de slash, c’est même un HGSS en arrière-plan)
Rating : PG, limite G
Disclaimer : Severus appartient à Jo Rowling et Edward Cullen à Stephenie Meyer, les bienheureuses
Nombre de mots : Environ 2800 pour le chapitre 3
Notes : Merci à Snapinou pour le beta.

LE SOMBRE ET LE SCINTILLANT

CHAP 3

Par Septentrion

Chapitre 3. Alliance en Alaska

Sur un fond de ciel bleu se détachait la silhouette d’un ours noir, surpris dans sa pérégrination par l’apparition du sorcier à la robe tout aussi noire. Severus endormit l’animal d’un coup de baguette distrait avant de regarder le paysage autour de lui. Montagnes, herbe rase et taches de neige éternelle s’offraient à son regard. La vue était grandiose et splendide. Severus regretta de ne pas avoir le temps de jouer au touriste. Il sortit une petite boîte ronde qui ressemblait à une boussole de sa poche. Il s’agissait un SOT, ou Sortilège d’Orientation pour le Transplanage. Les parents d’Hermione avaient surnommé cet objet le GPS sorcier. Il y entra les informations qu’il possédait sur l’habitation des Cullen. Des coordonnées de Transplanage lui furent restituées.

Deux secondes plus tard, il se tenait devant une imposante demeure en bois posée sur un petit terrain plat en altitude, côté sud de la montagne. Un champ de laîches et autres herbes formait un écrin sauvage tout à fait pittoresque à cette maison. Une jeune fille aux cheveux noirs et courts, dont la peau pâle et les yeux dorés trahissaient la nature de vampire, l’attendait devant la porte.

— Bonjour, dit-elle d’une voix musicale lorsque Severus fut à sa hauteur. Je suis Alice Cullen.

Elle paraissait sincèrement heureuse de le rencontrer. Elle lui tendit la main. Il la prit, sachant qu’il allait devoir mettre sa réticence de côté et serrer moultes mains froides avant la fin de la matinée.

— Severus Snape, mais je suppose que vous le savez déjà.

Elle lui offrit un sourire éblouissant. Severus réprima un frisson. Ces dents…

— Entrez donc. Tout le monde vous attend.

Il accepta son invitation et passa devant elle pour entrer dans la maison. Elle le dirigea vers un séjour chaleureux aux meubles en bois massif. Un feu dansait dans la cheminée. Soleil ou pas, les matinées sont fraîches en Alaska.

Autour d’une grande table se tenaient cinq autres vampires aux visages graves qu’Alice lui présenta de gauche à droite.

— Notre père, Carlisle, et notre mère, Esmée.

Un homme blond et une femme plutôt petite aux cheveux couleur caramel, un sourire de bienvenue aux lèvres, opinèrent de la tête pour le saluer. Severus répondit de même.

— Bienvenue chez nous, monsieur Snape. Nous espérons que vous trouverez votre séjour agréable, lui dit Carlisle.

— Mon époux, Jasper.

Un autre vampire blond, mais d’une nuance différente de celle de Carlisle, à l’attitude réservée, le salua. Finalement, il allait peut-être s’en tirer sans toucher trop de chair morte.

— Emmett et Rosalie…

Alice désigna un vampire à la carrure immense et une femme à la chevelure dorée. L’homme le regardait comme un enfant lorgne un cadeau d’anniversaire tandis que la femme ne montra que froideur.

— … qui sont mari et femme. Et enfin, Edward, que vous connaissez déjà, et sa femme Bella.

— Bonjour, dit Edward sans même tourner la tête, tandis que la brune Bella lui lançait un timide sourire. Dieu merci, elle garda la bouche close. Puis elle reprocha son impolitesse à son époux d’un regard courroucé.

Alice prit place près de Jasper après avoir indiqué à son hôte de prendre la chaise libre entre Carlisle et Bella.

— Voulez-vous du café, Severus ? s’enquit Esmée d’un ton amical.

— Non merci. J’aimerais, si possible, expliquer sans attendre le pourquoi de ma visite.

— Bien sûr, répondit Carlisle.

Severus exposa alors comment la requête d’Edward deux ans plus tôt l’avait incité à créer une potion anti-scintillante pour vampires, et comment la création de cette potion avait débouché sur la mise au point d’un procédé qui permettait à toute potion d’être ingérable par des créatures non-humaines : le procédé trans-espèces comme il l’avait familièrement baptisé. Il raconta le cambriolage qui avait eu lieu la veille dans son laboratoire.

— Nous soupçonnons la mafia sorcière d’être à l’origine du vol. Nous ignorons comment cette organisation a pu avoir connaissance de ma recherche puisque seuls ma femme et son meilleur ami savaient ce que je faisais. Leur discrétion est totale, et ma confiance en eux absolue. S’il ne s’agissait que d’une potion anti-scintillante, je ne serais pas trop inquiet. Vous êtes reconnaissables en tant que vampires avec ou sans. Je crains davantage l’utilisation du procédé. Le monde sorcier utilise toutes sortes de potions, pour soigner, pour blesser, pour prendre l’apparence d’autres personnes, pour confondre l’esprit…

Severus se tut le temps que sa révélation fit son chemin dans l’esprit des huit vampires aux yeux couleur caramel. Ceux-ci l’avaient écouté si attentivement qu’ils étaient restés aussi immobiles que des statues pendant son exposé, à tel point qu’ils n’auraient pas dépareillé une façade de cathédrale gothique. Seuls le crépitement des flammes dans la cheminée et la respiration de Severus brisaient le silence. Carlisle parla le premier.

— Si vos soupçons se confirment, la situation est inquiétante… Les relations entre nos deux espèces, je veux dire entre sorciers et vampires, est déjà plutôt tendue. Savez-vous que plusieurs escarmouches ont eu lieu au Texas ?

Severus secoua la tête.

— Non.

— La crainte que les Volturi n’interviennent est la seule raison pour laquelle les vampires impliqués ne sont pas allés trop loin. Il est clair cependant qu’une armée de vampires peut tenir tête à un petit groupe de sorciers, voire prendre le dessus. Je crains que la soif de pouvoir ne leur fasse perdre raison si jamais ils arrivaient à mettre la main sur des potions qu’ils pourraient consommer.

La crainte de Carlisle était partagée par tous si Severus en croyait l’expression solennelle sur les visages.

— Je doute, reprit Severus, que la mafia sorcière consente à vendre ce procédé à qui que ce soit. De plus il n’a pas encore été testé sur un sujet. Je pense donc que nous jouirons d’une certaine tranquillité dans l’immédiat. La mafia a sans doute sous sa coupe quelque maître des potions suffisamment talentueux pour finir mon travail. Seulement alors les potions trans-espèces produites par la mafia apparaîtront à prix d’or sur le marché noir. Je pense aussi qu’elle utilisera lesdites potions pour payer les vampires qui accomplissent ses basses œuvres.

Huit regards étonnés se braquèrent sur Severus d’un coup.

— Les rumeurs sont donc vraies ? murmura Carlisle. Certains des nôtres accepteraient de « travailler » pour des humains ?

— C’est à peu près certain. Toutefois, je ne sais où vous avez entendu ces rumeurs, mais je vous demanderai de ne pas les répandre. Le grand public sorcier est encore dans l’ignorance de ce fait. Le Ministère britannique souhaiterait éviter que la population panique.

— Ils veulent éviter que se reproduisent des événements comme ceux de l’an dernier en Irlande, je suppose.

Jasper faisait allusion à l’attaque par une foule en colère d’une famille de trois vampires après que le corps d’une fillette ait été retrouvé exsangue. Les vampires avaient échappé à la vindicte populaire en plongeant dans la mer du haut d’une falaise. Personne ne savait ce qu’il était advenu d’eux depuis lors.

La blonde Rosalie rejeta sa longue chevelure en arrière d’un geste impatient.

— C’est bien gentil d’être venu nous mettre en garde, mais qu’attendez-vous de nous ?

Un léger sourire parcourut les lèvres de Severus. Il appréciait les gens qui ne se perdaient pas en tergiversations diverses.

— Votre aide pour récupérer ma recherche sans alerter les autorités.

Il jaugea les expressions des participants lorsqu’il annonça sa demande. Sans surprise la méfiance et la prudence dominaient, encore que le grand vampire, Emmett, avait une lueur d’excitation dans les yeux. Sans doute un Gryffondor dans l’âme, prêt à se jeter dans la première aventure venue.

Après un nouvel instant de réflexion, Carlisle reprit la parole. Ce dernier était celui qu’il fallait gagner à sa cause, pensa Severus. Les autres suivraient bon gré, mal gré, il en était sûr.

— Je vous remercie de vous être déplacé jusque chez nous pour nous avertir du danger. Je vois mal cependant comment nous pourrions vous aider avec la mafia sorcière. Nous n’avons aucune connexion avec cette organisation.

— Vous pouvez nous aider, ma femme, notre ami et moi. Nous avons convenu que nous allions commencer notre recherche par le monde vampire afin de ne pas alerter la mafia. Les voleurs ont pris avec ma recherche un échantillon de potion anti-scintillante prêt à être testé. Il leur faudra utiliser plusieurs vampires cobayes avant de finaliser le produit. Vous avez des connexions partout dans le monde vampire pour autant que je sache. J’ai besoin de vous pour les convaincre de répondre à nos questions afin que nous puissions remonter jusqu’à la personne qui a mes parchemins en sa possession par le biais de ces vampires cobayes.

Carlisle hocha la tête en signe de compréhension. La population vampire n’était pas très importante. Si seulement deux ou trois d’entre eux participaient à des expériences menées par des humains, ou tout simplement « travaillaient » avec des humains, les chances étaient fortes pour que l’information circulât.

— Si je puis me permettre, intervint Alice, je crois qu’il est dans notre intérêt de l’aider. J’ai vu – c’était donc pour cela qu’elle avait eu le regard perdu vide une partie de la réunion – ce qui pourrait se passer si nous n’intervenons pas au plus vite. A moyen ou long terme, je ne sais pas vraiment, les vampires vont devenir plus audacieux et commencer à se montrer en public. Certains tenteront de se construire des petits royaumes dans lesquels les humains, sorciers ou non, seraient leurs esclaves et leur réserve de nourriture. Les Volturi ne parviendront plus à maintenir l’ordre bien qu’ils auront accès aux potions eux aussi. Les humains répliqueront avec des armes de destruction massive. Il est possible que certains d’entre nous meurent…

Elle interrompit brutalement sa description et frissonna d’horreur. Edward, qui devait lire ses pensées, sursauta et… pâlit ? Non, ce n’était qu’une impression, un vampire était naturellement trop pâle pour encore perdre de la couleur. Il était néanmoins impossible de douter que la vision d’Alice l’avait affecté profondément.

— Comment pouvons-nous vous aider ? demanda-t-il à Severus.

Ce dernier avait présumé qu’Edward lui en voulait encore à propos de la potion anti-scintillante et qu’il ne lui adresserait pas la parole. Certaines personnes sont plus importantes que n’importe quelle rancune, semblait-il.

— Nous avons quelques idées, mais nous avons besoin de votre opinion avant de trancher. La mafia sorcière est fortement implantée en Europe de l’est et centrale. Le Ministère a des preuves de l’implication de vampires dans des activités mafieuses en Roumanie, Bulgarie et Serbie. Connaissez-vous des vampires dans ces pays ?

Carlisle échangea un regard avec Edward d’abord, puis Alice.

— Je crois que ça peut marcher, répondit-elle à sa question tacite. Mais nous ne devons pas informer les Volturi.

Carlisle fronça un peu les sourcils. Cacher quelque chose aux Volturi, surtout si ce quelque chose se déroulait en Europe, allait être difficile. Il consulta à nouveau Edward du regard, qui hocha la tête imperceptiblement. Il soupira profondément.

— Nous connaissons deux vampires en Roumanie. Leurs noms sont Stefan et Vladimir. Avant que les Volturi ne tuent toute leur famille, ils vivaient comme des rois et régnaient sur les vampires ainsi que sur les humains de leur région. Ils haïssent les Volturi depuis quinze siècles. Les Volturi disposent d’immenses ressources et de talents qui nous seraient fort utiles, mais Stefan et Vladimir sont encore très influents dans la zone qui borde la mer Noire et dans les Balkans. Ils sont notre meilleure chance d’obtenir des informations utiles.

Rencontrer les Cullen avait été une excellente idée, pensa Severus.

— Comment pouvons-nous les contacter ?

— Ils peuvent recevoir du courrier. Ils ont une adresse postale.

Tiens, tiens, le docteur vampire maniait le sarcasme. Cela le rendait encore plus estimable dans l’opinion de Severus.

— Toutefois, je suggère que nous nous rendions chez eux en personne. Je ne veux pas prendre le risque que notre courrier soit intercepté.

— Il nous faut une couverture, intervint Jasper. Notre démarche ne doit pas être trop évidente non plus.

Tous, Severus inclus, hochèrent la tête. A partir de ce moment, il n’y avait plus un humain et huit vampires autour de la table, mais neuf comploteurs – même si Rosalie s’efforçait de garder un air désintéressé. Il fut décidé que la délégation qui rendrait visite aux vampires roumains serait composée de Carlisle, qui les connaissait le mieux et avait leur estime, d’Edward pour sa capacité à lire les pensées, de Bella car là où va Edward va Bella (et un vampire en plus concourt à plus de sécurité), et de Severus car lui seul pouvait déterminer si un document quelconque contenait sa recherche ou non.

— Et nous ?

Emmett avait les bras croisé et un air de rébellion sur le visage. Cela fit sourire Carlisle avec affection.

— Esmée, Jasper et Alice vont se rendre en Bulgarie, officiellement pour investir dans un pays émergent. Ils seront suffisamment près pour intervenir en cas de problème et pourront poser quelques questions aux vampires locaux.

Emmett gronda, ce qui lui valut un coup de coude de la part de Rosalie. Le sourire sur les lèvres de Carlisle s’élargit.

— Vous restez officiellement en Alaska pour profiter de la maison vide.

— Carlisle ! s’exclama Emmett.

— Officieusement, vous irez en Serbie pour mener votre propre enquête et venir nous aider en cas de besoin.

— Yessss ! s’écria-t-il, serrant le poing en l’air en signe de victoire. Un large sourire éclairait son visage et mit en valeur ses fossettes. Un grand enfant dans tous les sens du terme.

— Emmett, un peu de tenue, s’il te plaît, l’admonesta Rosalie. Sa réprimande perdit tout son effet lorsqu’elle ne put empêcher le coin de ses lèvres de se relever. Pour la première fois depuis la veille, Severus sentait l’optimisme prévaloir en lui. La fatigue commençait néanmoins à se faire sentir. La matinée touchait seulement à sa fin en Alaska, mais il commençait à être tard à l’heure anglaise, celle qui régissait son corps. Il réprima avec peine un bâillement. Son geste ne passa pas inaperçu.

— Je crois que notre hôte a besoin de repos, déclara Carlisle. Nous pourrions peut-être nous concentrer sur les détails de notre voyage afin de le laisser rentrer chez lui.

Severus se serait cru revenu en salle de classe après qu’un professeur a réprimandé les élèves. Tous se remirent bien droits sur leur siège et donnèrent toute leur attention à leur « père ». Il fut convenu que Severus allait préparer son déplacement en Roumanie depuis l’Angleterre, où il laisserait la nouvelle qu’il avait l’intention de traquer les traces de magie noire laissées par Vlad l’empaleur, plus connu sous le nom de Dracula. Il rencontrerait « par hasard » trois membres de la famille Cullen au cours de ses pérégrinations. Ils décideraient alors de voyager ensemble pour partager leur savoir respectif sur la magie noire et les vampires. Severus se serait cru revenu à l’époque de la guerre contre Voldemort, lorsqu’il jouait l’espion (il penchait pour prononcer « l’espion » sans le « s ») pour les deux parties en conflit. La date de son départ pour la Roumanie fut fixée au samedi suivant. Les Cullen le trouveraient le dimanche dans la partie sorcière de Bucarest.

Severus prit alors congé de la famille Cullen. Il ne prit pas la peine de s’éloigner de leur maison pour créer un second Portoloin illégal qui le ramènerait chez lui. Il savait pouvoir compter sur le silence de Carlisle qui l’avait accompagné à l’extérieur. De toute façon, il était trop fatigué.

*

Les cinq jours suivants passèrent trop vite au goût de Severus. Non seulement il lui fallait préparer minutieusement son voyage – merci à Hermione et ses charmes pour agrandir les bagages – agir au grand jour comme si le fruit de son travail n’avait pas été dérobé, mais en outre il commençait à se sentir trop vieux pour ce genre d’aventure. Ce fait était rendu encore plus flagrant lorsqu’il mit les potions médicinales (pour le diabète, contre l’occasionnelle montée de tension, etc.) dans le compartiment ad hoc de sa valise. Surtout ne pas oublier les maillots de corps et les caleçons longs chauffants. Son corps ne lui pardonnerait pas une telle étourderie. Et écrire à Eileen pour l’informer de son déplacement et lui promettre de lui rapporter quelques souvenirs.

Vendredi soir, Hermione et Severus se retrouvèrent sur le canapé de leur salon-bibliothèque pour revenir une dernière fois sur les détails de l’expédition de ce dernier. Une fois leur révision terminée, Hermione se pencha vers son époux et lui saisit les mains.

— Tu seras prudent, dis ?

Ses yeux marron, si expressifs, exposaient sa crainte mais aussi l’amour et la confiance qu’elle lui portait. Que pouvait-il répondre sinon :

— Je te le promets, Hermione.

À Suivre

About Songe d'une nuit d'été (726 Articles)
Chroniqueurs de Songe d'une nuit d'été, le Webzine culturel au féminin depuis 2008

19 Comments on Fanfictions- Le Sombre et le Scintillant – Crossover Chap 3

  1. J’ADORE!!!
    C’est très bien écrit, avec de l’humour, Emmet chez Gryffondor c’est génial, et les maillots de corps et caleçons de Sévérus… mdr!!!
    Vivement la suite!
    Merci à l’auteur d’avoir imaginé cette histoire entre ces deux coups de coeur littéraires et d’avoir mis en vedette Monsieur Snape : j’ai toujours cru, dès le début de la saga, au bon côté de Sévérus!

    J'aime

  2. Et remerci Arty de les avoir postés!

    J'aime

  3. J’adoooooore, c’est très bien écrit! J’ai juste un peu du mal avec le couple Rogue/Hermione, mais bon, je supporte :p
    Bravo Septentrion et merci Arty 😉

    J'aime

  4. Tout est excellent les sujets HP/Twilight sont connus sur le bout des doigts…deux univers que j’affectionne particulièrement.Bravo! et vite la suite….

    J'aime

  5. Merci encore. la suite est prête.

    J'aime

  6. Merci pour cette suite!
    Moi aussi j’ai un peu de mal avec le couple Hermione/Severus mais après tout pourquoi pas? Au moins Rogue est heureux pour une fois^^

    L’histoire est très intéressante et je me demande vraiment qui a volé la potion étant donné que personne n’est censé être au courant.

    Entre humour et suspense j’aime bien lire cette histoire. Emmett est toujours aussi fonceur, par contre Severus a pris un coup de vieux;)

    J’ai hâte de lire la suite, bon courage!

    J'aime

  7. association HP/Twilight vraiment étrange!!! Mais j’aime bien quand même. Cela fait bizarre d’imaginer Rogue avec la famille Cullen!!!
    Enfin l’histoire est bien écrite et on se laisse prendre au jeu.
    Merci à l’auteur.

    J'aime

  8. j’aime énormément cette fic!! un grand merci!!

    J'aime

  9. J’aime bcp, c’est trés bien écrit ,; bon courage pour la suite

    J'aime

  10. Merci beaucoup.

    J'aime

  11. Lol… j’aimerais bien voir cette histoire ds le grand écran, sans deconner je suis sûre que cela passerait bien.
    Sinon je suis à fond dedans j’attend la suite avec impatience !!!!

    J'aime

  12. Une fois encore Bravo septentrion !! Je suis plongée dans l’histoire et la savoure petit à petit pour l’apprécier au maximum !
    Merci d’écrire et de nous faire partager cette imagination débordante !!!

    J'aime

    • Merci beaucoup. Artemissia a posté tous les chapitres sur son blogue, sauf l’épilogue, qui est disponible sur fanfiction.net (nom d’auteur = septentrion).

      J'aime

1 Trackback / Pingback

  1. FANFICTIONS- LE SOMBRE ET LE SCINTILLANT – CROSSOVER CHAP 2 « Songe d'une Nuit d'été – Twilight-Fascination.com

La Parole est à Vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :