FANFICTIONS- NON INTITULÉE – JASPER/ALICE

Voici un OS écrit par Glow McRangers.

Cette jeune fille de 17 ans aime écrire depuis ses 13 ans. Elle est fan du couple Alice/ Jasper.

Alice et Jasper


Philadelphie – Automne 1932 – POV Jasper

La pluie tombait sur mon visage. Je me concentrais sur l’eau qui ruisselait sur ma peau et finissait par mouiller le col de ma chemise pour ne pas penser à ce qu’il ne fallait pas. Je n’avais pas froid, bien que la sensation du tissu humide sur moi ne fût pas confortable. Planté en plein milieu d’un trottoir – je n’avais qu’une vague idée de l’endroit où je me trouvais – j’apercevais furtivement le regard des passants sur moi. Je restais immobile, bien que le vent redoublât de force et fis filer des quantités impressionnantes d’eau sur ma nuque.

En clignant des yeux je pris conscience de ma situation. Il faisait jour et j’étais dans la rue, à découvert. Cela ne m’arrivait que très rarement, que lorsque la faim me poussait à abandonner la moindre précaution de discrétion, dus-je admettre. Les rayons n’étaient pas dangereux ce jour là, le ciel était chargé de nuages et il faisait étrangement sombre pour une heure pareille.

Etonnement, hésitation… peur ?

C’était ce que je captais des gens qui posaient le regard sur moi. Fatigué de devoir percevoir ces émotions je me décidais à bouger. L’impact des autres m’épuisait. Mais moins que la faim malgré tout. Cela faisait presque vingt-trois jours que je n’avais tué personne et je savais que mes limites étaient franchies depuis longtemps. Je ne pourrais bientôt plus ignorer cette brulure dans ma gorge et je deviendrais dangereusement obsédé par le sang chaud d’une nuque frêle se rependant sur ma langue. Plus que d’habitude. Je n’osais imaginer ce que les passants voyaient en moi. Un homme sans humanité surement. C’était mieux pour eux, par instinct ils restaient à l’écart de mon chemin et la vision des pulsations sous leur peau étaient moins insoutenable.

Les nuages s’écartèrent un moment. J’entrais dans le premier endroit venu. Un restaurant notais-je. Quelle ironie. Je ne pourrais plus me retenir longtemps, allais-je manger ici ? Avec dégout pour moi-même je m’assieds à une table et m’occupas à scruter la table poisseuse pour m’occuper l’esprit. Il y avait huit personnes dans la pièce. Bien vite ma tête fut envahie, comme à chaque fois que je me risquais à un semblant de socialisation. Cohabitation serrait plus exacte, remarquais-je en riant sans joie.

Faim, agacement, fatigue.

Banal. On ne m’avait pas remarqué. Le plus difficile avec cette capacité c’était quand je ne pouvais plus me dominer et que je m’alimentais. Il y à quelques temps, lorsque j’étais encore passionné par ces luttes de clans, la peur et la tristesse des victimes ne faisaient que m’exciter. Maintenant c’était une vraie torture. L’enfer de ma vie de monstre. Et rien n’y mettait fin.

Amusement, soulagement, compassion. Amour.

Je relevais la tête. Une jeune femme avait planté son regard dans le mien et me souriait. J’avais assez d’expérience pour reconnaitre mes semblables mais je fus désarçonné. Que me voulais-t-elle ? Elle n’avait pas l’air de vouloir se battre avec moi et c’est ce qui me surprenait le plus. Pour quel autre motif s’intéresserait-elle à moi ?

Elle sauta de son tabouret et le mot lionne me vint à l’esprit. Je la vis avancer vers moi bien que mes yeux ne pouvaient se détacher des siens. De l’or fondu et non pas du rouge sang ou du noir. Qu’était-elle ?
Elle me souriait et semblait tellement frêle. Et confiante.
Je sentis ses doigts glacés saisir les miens avec confiance. Un contact doux. Depuis combien de temps n’en avais-je pas eu ? Trop pour que je m’en souvienne.

–         – Tu es en retard.

Dieu, comme sa voix était belle. Mon trouble s’accentua. Renouant avec une certaine humanité que j’avais crue perdue à tout jamais, j’adressai mes excuses à cette dame.

Elle rit. Le plus beau son que mon existence m’eut permis d’entendre. Mon monde s’arrêta de tourner, ou plutôt avait trouvé un nouveau soleil autours duquel graviter.

L’espoir, la tendresse et étrangement l’amour – aurais-je jamais cru cela possible ? – m’envahirent. Je n’étais plus cette coquille vide.

Avec surprise j’en pris conscience, j’étais heureux.


FIN

A propos Artemissia (Julie F) 4105 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

30 Commentaires

  1. C’est vraiment bien écrit!!
    Imaginer la rencontre d’Alice et de Jasper du point de vue de celui çi,c’est vraiment une bonne idée!!
    Bravo à Glow McRangers!!!

    Merci Artemissia pour cette jolie fanfic!!

  2. Voilà j »attendais d’être au calme pour la lire…

    Et bien magnifique leur rencontre. Sutout raconté par Jasper, c’est vraiment très beau et semble tellement réel que ce serait bien un morceau qui manque dans le livre. Merci Arty de nous faire découvrir Glow McRangers!!

  3. oh bin merci *rougis*
    c’était ma première fic mais je compte pas m’arrêter en si bon chemin ^^
    quel honneur que les cullen m’ai répondu ooooh *oh bord de l’évanouissemnt*

  4. bravo a toi ton texte est magnifiquement ecrit
    imaginer la recontre de jasper et d’alice de son pt de vu a lui est bien penser
    continue d’ecrire comme cela tu ira loin

  5. ce texte est tout à fait spendide, tous les sentiments en ressortes tellement forts que l’on peut croire de l’avoir vu de ses propres yeux, bravo pour ce texte, j’éspéres que d’autre suivront

  6. J’ai adoré! Alice et Jasper sont mes personnages préférés. J’écris bcp aussi mais pas aussi bien que toi Glow. Je suis de l’avis général: continue d’écrire, tu iras loin. Peut-être seras-tu, un jour, aussi célèbre que Stephenie Meyer?

    Encore Bravo!

    Mélie-Mélo

  7. jadore cette facfic tres bien ecrit jsi ressentie les emotion que jasper a vait a la vue de alice
    bravo a lauteur de se fabuleux texte

  8. J’aime beaucoup ce texte, très bien écrit, sans faute et dans un style délicat. On ressent bien les émotions de Jasper et on devine qu’Alice va changer sa vie.
    J’aimerais beaucoup lire d’autres textes et je ne dois pas être la seule^^
    Alors en espérant pourvoir te relire je te dis bravo!

  9. Epoustouflant.
    Vraiment.Les descriptions sont..tellement tellement!C’est magnifiquement écrit.Toutes les émotions passent par nous en même.J’aime la façon de voir les sentiments et émotions perçus par Jasper.Tu devrais continuer cette mini-fiction….en racontant les liens qui se tissent avec Alice et la rencontre des Cullens.Ce serait tout simplement …..génial!!
    Team Jasper en force !!! XD

  10. je suis tout a fait d’accord, j’adorerais lire une suite !!!!
    bravo !! c’est super bien écrit !!
    (décidement, j’adore ce couple !!! 😀 )

  11. bon alors j’ai pris un peu confiance en moi et essayé d’écrire une histoire par moi même, alors si ca interesse quelqu’un de la lire (ce serrait un immense honneur), c’est ici: http://stories-of-old.skyrock.com/
    par contre ca n’a rien à voir avec twilight mais c’est une histoire d’amour quand même 🙂

  12. Cette version des sentiments de Jasper est absolument superbe. Je trouve que l’auteur à une façon d’écrire remarquable. Ainsi, Jasper nous apparaît moins sombre. Avec cette version, on est témoin de nouveaux sentiments que l’on envisageait même pas le concernant.
    De plus, l’atmosphère magique est merveilleusement représentée.
    J’encourage vivement cette personne à continuer d’écrire, si elle à autant d’imagination et de vocabulaire à sa disposition, elle ferait bien d’en faire profiter tout le monde.
    Bonne chance à toi Glow McRangers. Si cette fille à écrit d’autres passages tirés d’un roman, ou même inventés, je souhaiterait avoir si cela est possible les coordonées des sites !
    Merci d’avance

  13. cette fanfiction est magnifique je la trouve super. elle nous se qui n’estpas d’en le livre est qui pourré y étre. féicitation l’auteur .
    C’est un plaisir de lire ta fanfiction.
    merci bonne soiré

    Stella

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*